Encouragement à la recherche de l'agriculture durable

08.11.2011
remise-des-prix-de-linstitut-phytofar-2011

Remise des Prix de l'Institut Phytofar 2011.

Le Comité Scientifique de l’Institut Phytofar pour la Recherche et le Développement d’une Agriculture Durable a remis, pour la sixième fois, un prix de 7.500 € à deux projets qui contribuent à l’agriculture durable. Nous avons fêté les 10 ans d’existence de la Remise des Prix.

Au cours de son exposé, le président de l’Institut Phytofar, Prof. Arsène Burny, a présenté les futurs défis de l’agriculture et de la société.
Dans son allocution de bienvenue, le président de Phytofar, Bernard Pecquereau, a quant à lui expliqué le rôle vital des produits de protection des plantes pour une agriculture durable au niveau mondial et a rappelé la contribution essentielle de Phytofar pour une agriculture durable en Belgique.

14 dossiers ont été introduits (6 scientifiques et 8 professionnels). Cette présentation vous donne un aperçu des titres et des auteurs.

Le prix scientifique est attribué au projet « Les effets secondaires des produits de protection des plantes sur les abeilles: identification et évaluation de l'impact des effets sous-létaux » dirigée par le Dr. ir. Tim Beliën et Dr. Bruno Gobin du Proefcentrum Fruitteelt vzw, en association avec Prof. Lutgarde Arckens, Prof. Roger Huybrechts et Prof. Johan Billen du Département de Biologie de la K.U.Leuven. Les abeilles sont essentielles pour garantir la qualité de la production de diverses cultures agricoles et fruitières. Cependant, ces dernières années, de plus en plus de rapports inquiétants nous parviennent à propos de la mortalité des abeilles et de la détérioration globale de nos ruches. Dans ce projet, les abeilles étaient exposées, de façon contrôlée, à de faibles doses de produits de protection des plantes. Par la suite, leur comportement et les éventuels changements de comportement furent minutieusement observés. La méthodologie appliquée est un travail de pionnier pour lequel, pour la première fois, des techniques moléculaires étaient combinées à des expérimentations comportementales. Bien que les effets sous-létaux furent clairement identifiés et évalués peu après l'exposition, les chercheurs n'ont constaté aucun effet négatif sur les colonies d'abeilles à long terme. L'application de produits de protection des plantes selon les bonnes pratiques agricoles ne constitue donc aucun danger pour la survie des colonies d'abeilles. De bons accords entre les apiculteurs et les cultivateurs sont donc importants pour garantir une pollinisation efficace et une bonne production de miel.

Le prix professionnel est attribué cette année aux associations « Terr’Avenir Wallonie – Beloftevol boeren ». Un groupe d’agriculteurs wallons et flamands, ayant pour objectif global et commun l’agriculture durable et responsable [sous la direction de Melanie Vanstaen (Inagro) en Céline Detremmerie (CRA-W)], ont mis en place des actions pour diminuer l’impact environnemental de leurs entreprises par le biais d’un système de management environnemental. Les étapes furent définies afin d'obtenir une certification ISO 14001. Leur politique environnementale commune est basée sur quatre fondements: être acteur du développement durable, promouvoir l’agriculture, optimiser le fonctionnement des entreprises et assurer qu’un environnement sain reste disponible pour les générations futures. L’originalité de cette approche réside dans l’aspect volontaire et collectif de la démarche à travers la frontière linguistique, la prise en compte des parties prenantes, la volonté d’échanger des connaissances et des expériences au départ des pratiques agricoles et avec la collaboration de collègues et experts scientifiques. De cette manière, les performances des exploitations participantes sont constamment améliorées, tant sur le plan professionnel (socio- économique) qu’environnemental.

L’invité de cette soirée était Tim Benton, professeur Population Ecology à l’Université de Leeds et UK Champion for Global Food Security. Il analyse le lien entre la production de l’alimentation et l’environnement. Il est impliqué, depuis des années, dans des projets internationaux d’agriculture durable.

La cérémonie de remise du prix de l'Institut Phytofar 2011.

la-ceremonie-de-remise-du-prix-de-linstitut-phytofar-2011

Nous avons réalisé 2 films des Prix 2011 de l'Institut Phytofar.

La première a été faite lors d'une session académique où la ministre Sabine Laruelle a remis les 2 prix, dans la seconde nous visitons les gagnants et leur montrons leur projet en pratique.

Retour
a-propos-de-linstitut-phytofar

À propos de l'Institut Phytofar.

Un Conseil scientifique souverain et autonome dans ses décisions dirige l'Institut Phytofar dont l'objectif est de développer une agriculture durable. Des prix sont décernés tous les deux ans.
laureats

Les lauréats du Institut Phytofar.

Palmares du prix Institut Phytofar.
10eme-edition-des-prix-de-linstitut-phytofar-encourager-la-recherche-en-vue-d-une-agriculture-durable

Remise des Prix de l'Institut Phytofar 2019.

Pour cette 10ème édition nous avons également cherché des chercheurs belges qui œuvrent pour une agriculture durable.
info-pour-les-candidats

Info pour les candidats.

La prochaine remise des prix de l'Institut Phytofar aura lieu en 2021. Vous trouverez plus d'info ici.
remise-des-prix-de-linstitut-phytofar-2017

Remise des Prix de l'Institut Phytofar 2017.

L'Institut Phytofar encourage la recherche en vue d’une agriculture durable par l’attribution des Prix 2017.
remise-des-prix-de-linstitut-phytofar-2015

Remise des Prix de l'Institut Phytofar 2015.

L’Institut Phytofar remettait pour la huitième fois un prix de 7.500 € à deux projets qui contribuent à l’agriculture durable.
remise-des-prix-de-linstitut-phytofar-2013

Remise des Prix de l'Institut Phytofar 2013.

L’Institut Phytofar remettait pour la septième fois un prix de 7.500 € à deux projets qui contribuent à l’agriculture durable.
les-laureats-de-linstitut-phytofar-2005-et-2009

Les lauréats de l'Institut Phytofar 2005 et 2009.

17 prix ont été décernés depuis le lancement de l’Institut Phytofar. Les lauréats de 2005 et 2009 ? Nous étions curieux de découvrir l’état d’avancement de leurs projets et nous leur avons rendu visite !
Qui n'aime pas les cookies